Nous voulons cohabiter !

Le 19 avril, Rodolphe Dana, directeur du Théâtre de Lorient signait dans Libération la tribune de dont voici un extrait :
« Nous ne pouvons pas comprendre cette volonté d’imposer en pleine crise une transformation brutale de l’assurance chômage. Nous savons qu’elle engendrera pour l’ensemble des intermittent·e·s du travail, pour la jeunesse qui cherche à accéder à l’emploi, pour les salarié·e·s les plus fragiles, une aggravation de la précarité et une dégradation des conditions d’existence.
Voilà ce que les occupant·e·s des lieux culturels essayent de vous faire entendre. Voilà ce que nombre d’expert·e·s des questions sociales et économiques essayent de vous faire entendre. Voilà ce que tout le monde, finalement, essaie de vous faire entendre. Et c’est ce que nous essayons de faire à notre tour.
Entendez-vous ? »
Aujourd’hui, il soutient que la réouverture est incompatible avec notre présence sur les lieux. Il se désolidarise de nos revendications, qui devraient aussi être les siennes.
Nous sommes ici pour défendre les plus précaires, qui n’ont pas accès à cette salle. Les décideurs veulent tuer la lutte sociale pour le plaisir d’une élite.
Ils bloquent, pas nous !

https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/non-a-la-mise-a-larret-du-monde-culturel-20210419_ZFTQWZ3RAVGWZN27X5SCC5NIZA/?fbclid=IwAR2ctRoYtRyCqERjUCIGrdchU_oFfeL1R-DEt_nQHWHAHR7s2wgMhbpFALo

Laisser un commentaire