Intermittents à Lorient, les chaises de la colère

Ouest-France, le 1er avril 2021

Ça ressemble à un canular. On était, ce jeudi, un 1er avril après tout. Des guirlandes de poissons, des slogans qui enguirlandent l’État, disséminées sur les marches du parvis du Grand Théâtre, toujours en état d’occupation par le mouvement des intermittents et précaires.

Et puis une scène. Délibérément vide de musiciens ou d’acteurs. Il ne s’y passe rien de rien. Mais une voix, dans le mégaphone du balcon du théâtre , raille, à sa manière, les derniers arrêtés préfectoraux. Suite logique des mesures sanitaires annoncées par le président Macron mercredi soir. « C’est notre FIL-IP, le festival inutile de Lorient des intermittents et précaires, avec des artistes imaginaires, le public est le fruit de l’imagination. Et tout se déroule en silence afin d’honorer la décision préfectorale contre les nuisances sonores ».

https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/intermittents-a-lorient-les-chaises-de-la-colere-5d0265b6-92e6-11eb-acd5-9322c40ace42

Laisser un commentaire